MediasCitoyens

Universités : nouvelle journée de manifestation jeudi 5 mars

04/03/2009. Malgré de récentes - toutes petites - concessions du gouvernement, le conflit ne désarme pas et la mobilisation continue du côté des universités.

Alors qu’une autre vie universitaire s’organise avec notamment des cours hors les murs et de nombreuses propositions culturelles, une nouvelle journée de manifestations est prévue ce jeudi 5 mars.

A Lyon, le rassemblement est prévu à 14h00, place des Terreaux. Suite

Une petite intoxication médiatique (qui fit annoncer à plus d’un média la prochaine issue du conflit) plus tard, le blocage entre le gouvernement et les universités perdure. Valérie Pécresse a certes fait un pas - stratégique s’il en est - proposant de ne pas supprimer de postes à l’université en 2010 - 2011 (cf la vidéo ci-dessous). Elle a même écrit au SNESUP pour dire au syndicat enseignant qu’elle "ne saurait (...) avancer avec toute l’efficacité nécessaire sans [sa] participation pleine et entière." (cf le communiqué du SNESUP ci-dessous) Mais tout ceci en se gardant bien de se tourner vers les enseignants réunis dans les collectifs "Sauvons la Recherche" et "Sauvons l’université". En se gardant bien aussi de parler du reste de sa réforme. Ainsi, le collectif "Sauvons la Recherche" souligne que "les suppressions prévues dans les organismes de recherche pour ces deux années restent à l’ordre du jour, celles annoncées pour 2009 dans l’enseignement supérieur et la recherche également. De plus, nous n’avons obtenu ni plan pluri-annuel d’emplois statutaires, ni engagement de non-démantèlement des organismes de recherche, ni avancées significatives sur le projet de réforme de formation et de recrutement des enseignants" (cf le communiqué de Sauvons la Recherche ci-dessous)

En clair : la ministre fait un geste vers les syndicats pour les ramener au dialogue, tentant ainsi d’écarter les gêneurs de négocier en rond. Mais le "non" à la réforme Pécresse est unanime et radical et ces premiers pas restent largement insuffisants.

Aussi la mobilisation continue... Jeudi 5 mars, une nouvelle journée de manifestation va animer les villes universitaires de France. Et entre chaque journée de manifestation, la mobilisation se concrétise autrement, avec des cours et conférences hors les murs (comme à Strasbourg, voir la vidéo ci-dessous), des ateliers thématiques, des projections de films...

DOCUMENTS :

Lettre de Sauvons la Recherche à François Fillon du 3 mars 2009

Paris, le 3 mars 2009

Monsieur le Premier Ministre,

Le mouvement de l’enseignement supérieur et de la recherche qui est d’une ampleur sans précédent s’est construit autour de quatre revendications majeures :

- le retrait du projet de décret sur les enseignants chercheurs et l’élaboration d’un nouveau texte par négociation avec tous les intéressés ;

- le refus du projet de la réforme actuelle de formation des enseignants et des concours de recrutement ;

- le rétablissement des emplois supprimés en 2009 et la mise en œuvre d’un plan pluri-annuel d’emplois statutaires, incluant une revalorisation des carrières ;

- l’arrêt du démantèlement des organismes de recherche et leur revitalisation dans un partenariat équilibré avec les universités.

Les difficultés actuelles proviennent de la logique qui a présidé à l’élaboration, sans négociation, du Pacte pour la Recherche et de la LRU.

Vos dernières annonces constituent un premier pas qui n’en est pas moins très insuffisant. En effet, si vous avez annoncé qu’une discussion devait s’ouvrir sur les principes d’un nouveau projet de décret sur les statuts des enseignants-chercheurs, si la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a affirmé qu’il n’y aurait pas de suppressions d’emplois dans les Universités en 2010 et 2011, en revanche les suppressions prévues dans les organismes de recherche pour ces deux années restent à l’ordre du jour, celles annoncées pour 2009 dans l’enseignement supérieur et la recherche également. De plus, nous n’avons obtenu ni plan pluri-annuel d’emplois statutaires, ni engagement de non-démantèlement des organismes de recherche, ni avancées significatives sur le projet de réforme de formation et de recrutement des enseignants.

Les organisations soussignées vous interpellent afin que s’ouvrent d’authentiques négociations sur l’ensemble de nos revendications.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre haute considération.

Pour les organisations,

Michelle LAUTON

Secrétaire Nationale

Pour contacter les organisations, joindre le

SNESUP-FSU – 78, rue du Faubourg Saint-Denis – 75010 – PARIS

Tél. : 01. 44. 79. 96. 21. – Fax : 01. 44. 79. 97. 19. – Courriel : sg@snesup.fr

SNESUP-FSU - SNCS-FSU - SNASUB-FSU - SNEP-FSU

SNTRS-CGT - FERC-Sup-CGT - SGEN Recherche EPST

SNPREES-FO - SUD RECHERCHE EPST

SLR - SLU - UNEF

Communiqué du SNESUP du 4 mars 2009

Le SNESUP appelle à maintenir et faire aboutir les mobilisations actuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche sous toutes les formes déterminées par les assemblées générales. Il agit avec force pour que soit entendue la dynamique des luttes actuelles. Son texte rendu public à destination des ministres jeudi soir (26 février) et les analyses qui ont suivi ont un réel impact. Le cabinet du premier ministre et la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche nous font savoir par courrier qu’il conviendrait de mettre tout sur la table sans que soit pré-écrite l’issue d’échanges voire de négociations.

« Vous m’avez adressé le 26 février ainsi qu’au Premier Ministre et au Ministre de l’éducation nationale, un courrier assorti d’éléments qui ont fait également l’objet d’un communiqué de presse. Je sais à quel point l’ensemble des sujets que vous évoquez sont au cœur des évolutions du service public d’enseignement supérieur et des attentes de la communauté universitaire, et tout comme vous, je les prends en grande considération. C’est pourquoi, je souhaite vivement que nous les évoquions directement ensemble, avec toute l’ouverture nécessaire. Ainsi, les modifications apportées au décret statutaire de 1984 et la réforme de la formation des enseignants, sont parmi d’autres, des sujets qui réclament naturellement une concertation et une négociation pour lesquelles votre organisation a une légitimité totale. C’est aussi vrai, par exemple, comme vous le soulignez, des congés pour recherche et conversion thématique ou encore du rôle du conseil national des universités. Comme vous le voyez, Monsieur le Secrétaire Général, je suis totalement disposée à une discussion approfondie avec votre organisation. On ne saurait, à ce moment de la réflexion sur l’évolution de notre université, avancer avec toute l’efficacité nécessaire sans votre participation pleine et entière. Valérie Pécresse – le 2 mars 2009 »

C’est aussi l’aveu du caractère caduc du processus engagé vendredi dernier autour de la réécriture encore très problématique du décret statutaire – dans le périmètre étroit du CTPU et de la CPU – auquel le SNESUP refuse de s’associer.

Le SNESUP va mettre à l’épreuve le gouvernement sur sa volonté de sortir de la crise qu’il a lui-même déclenchée. Sur la base des quatre dossiers revendicatifs qui fédèrent le monde des universités et des organismes de recherche et de leur déclinaison non exhaustive rendue publique dans notre message du 26 février, et avec la même détermination qu’il emploie à organiser et conforter encore dans tous les établissements la grève et les formes variées de mobilisation, le SNESUP est prêt à rencontrer le gouvernement tant de manière bilatérale qu’avec les organisations et collectifs qui animent l’action.

Paris, le 3 mars 2009 Le bureau national du SNESUP

Vidéo : Hors les murs à Strasbourg

A Strasbourg comme ailleurs, les enseignants sortent des murs de l’université pour sensibiliser le grand public à leur lutte comme le prouve cette conférence de Roland Pfefferkorn (enseignant en sociologie) filmée par les Dernières Nouvelles D’Alsace.


L’université hors les murs à Strasbourg
envoyé par dna_web

Vidéo : Valérie Pecresse sur France Info

Dans les murs de France Info, Valérie Pécresse quant à elle nous a aussi offert le 25 février dernier un véritable cours de...langue de bois :


L’INVITE DE FRANCE INFO, VALERIE PECRESSE, 25022009
envoyé par FranceInfo

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1471756

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le monde d’ici et d’ailleurs  Suivre la vie du site Mouvements sociaux  Suivre la vie du site SAUVER L’UNIVERSITE 2009   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License