MediasCitoyens

Les médias citoyens et la médiation numérique, un rapprochement possible ?

MédiasCitoyens et les réseaux de la médiation numérique ont depuis longtemps entamé un dialogue devant l’évidence de la communauté d’esprit qui lie leurs activités dans les territoires. Le forum MédiasCitoyens d’octobre 2012 a nettement pu prouvé cette convergence.

Le point de vue de Garlann Nizon (Pôle Numérique, CORAIA), publié sur le blog des animateurs de EPI

A l’issue de l’intervention de l’association O2Zone lors de la rencontre départementale de Mars 2012, le réseau des Epi a semblé sensible aux démarches et valeurs défendues par cette association, et plus généralement par les démarches de télé-participative. Afin de mieux appréhender ce milieu des média-citoyens, le Pôle Numérique a participé à des rencontres sur ce thème :

Le Forum Médias Citoyens 2012 : Quelles perspectives pour les médias citoyens à l’heure du numérique ? Organisé par le collectif Médias Citoyens de Rhône-Alpes, en présence notamment de la Conseillère Régionale Léla Bencharif en charge de la démocratie participative, la vie associative et l’éducation populaire.

Le journalisme citoyen 2.0 : Quels usages, comment et pourquoi ? Manifestation organisée autours d’un tiers lieux éphémère, destinée à ouvrir le chantier de l’information citoyenne à l’heure d’Internet. Comment l’organiser, lui donner une légitimité et une reconnaissance, définir la notion même de journalisme citoyen ?

Suite à ces rencontres et de nombreux échanges, nous ne pouvons que poser et partager un constat : de nombreux points de convergences existent entre le réseau des EPN (de la médiation numérique) et celui des médias citoyens. Ainsi, que ce soit dans nos valeurs, dans notre but et nos missions, force est de constater que les similitudes sont nombreuses.

Acteurs de l’émancipation citoyenne dans une démarche contributive avec en permanence le souci d’une participation de tous à la vie locale, de développement et de valorisation de nos territoires, nos réseaux ont de nombreux points communs.

Or, il semble également important aujourd’hui de dresser les points de divergences qui existent entre nos réseaux respectifs, non pas en terme de valeurs et de projets mais plutôt en terme de savoir-faire, de préoccupations immédiates et de terrain d’expérimentation.

Ainsi, alors que les médias citoyens s’interrogent sur la notion de journalisme 2.0 (qualité, organisation de l’information et déontologie), maîtrisent parfaitement les techniques audio-visuelles et ont, pour certains, leur ville ou leur quartier pour terrain d’expérimentation les EPN, eux, s’interrogent sur leur modèle économique, la transformation de leur métier d’animateur multimédia vers celui de médiateur numérique, maîtrisent l’usage des outils informatiques, des réseaux sociaux, et sont bien souvent limités à leur espace fini (EPN, bibliothèque…).

A la lecture de ces points de convergence et de divergence il semble opportun de se poser la question d’un croisement de nos réseaux, pour développer un travail coopératif. Chacun pourrait y trouver intérêt, tout en assurant le développement des compétences, des projets et des résultats dans une complémentarité des savoir-faire dans un objectif commun : l’émancipation de tous par la participation et la prise en compte de chacun, valorisant ainsi nos territoires et leurs habitants.

Alors que les médias citoyens cherchent à faire participer les acteurs du territoire, en utilisant leurs outils (écrits, radio, audio-visuels), les acteurs de la médiation numérique eux, cherchent à valoriser la participation et le dynamisme des acteurs de terrains à travers leurs médias (Web 2.0). En effet, les médiateurs en place dans les EPN constatent et témoignent au quotidien que les usagers participent, faisant de leurs territoires des lieux dynamiques où chacun peut trouver sa place. Au cœur de leur territoire de part leur missions et rôle de ressources, les EPN sont des lieux de vie, de passage, de croisement et de mise en réseau, qu’il est important de valoriser. Les médias classiques, utilisés à des fins de valorisation territoriale, ou les outils du web 2.0, permettront de converger vers le but commun de ces deux réseaux tout en utilisant et exploitant au mieux les connaissances, sensibilités et histoires de chacun d’entre eux.

Utiliser les médias « classiques », en y intégrant et exploitant la culture participative inhérente au web et à l’internet, permettra à terme de construire un contenu riche et contextualisé reflétant les préoccupations, actions et vies des territoires. Nous sommes à l’aube de la création d’un nouveau média, savant mélange entre les médias de masse que nous consommons, et les outils du Web 2.0 propices à la participation, la mise en réseau et l’émergence d’une intelligence collective. C’est donc bien plus un territoire qui fait média qu’un média qui fait participer que nous avons à inventer ensemble !

Dans cette optique, CoRAIA a rencontré en décembre dernier Thierry Borde de MédiasCitoyens et Antoine Dufour afin de poser les bases d’une possible action commune. Dans le même sens, une formation assurée par O2Zone, organisée par le Pôle Numérique et avec le soutien de CoRAIA va se dérouler du 15 au 27 février à Valence (cf article).

Pour aller plus loin : voir article "Médias citoyens : un enjeu social et démocratique majeur"

Garlann Nizon


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1177804

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site A la Une   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License