MediasCitoyens

La question de l’orientation : une conférence de Philippe Meirieu sur la TV Net citoyenne

Le 30 novembre 2011, l’AFDET (association française pour le développement de l’enseignement technique) organisait à Chambéry un colloque sur l’orientation. L’occasion d’une conférence de Philippe Meirieu, chercheur et conseiller régional, que la TV Net Citoyenne n’a pas manqué de relayer.

Lors d’une conférence donnée le 30 novembre dernier pour le colloque de l’AFDET sur l’orientation, Philippe Meireu a tenu à faire le point sur l’orientation des jeunes aujourd’hui. Revenant tout d’abord sur la définition, l’histoire et les grandes composantes des politiques de l’orientation, il dresse un bilan de l’état actuel de ses grands chantiers et donne le point vue du Conseil Régional sur ces questions.

Pour le conseiller régional en charge de la formation tout au long de la vie, le verbe "orienter" est trop souvent conjugué à la voie passive : "on est orienté".

"Il y a chez beaucoup d’enfants une manière de rabattre le niveau d’aspiration sur le niveau d’expectation, explique Philippe Meirieu. A 7 ans une jeune fille d’un milieu modeste peut se penser chirurgien, à 10 ans elle se pense médecin, à 12 ans elle se voit infirmière et à 16 ans elle sait qu’elle ne sera qu’aide soignante avant de devenir éventuellement femme de ménage...". Il y a une véritable "intériorisation de la fatalité sociale".

En effet, "à l’issue de l’école primaire, un enfant de milieu populaire se représente et est capable de décrire une vingtaine de métiers, alors qu’un enfant de cadres est capable d’en décrire une soixantaine..."

Pour Philippe Meireu, les deux grands types de pilotage de l’orientation ont montré leurs limites et sont dans l’impasse : le pilotage par l’amont et la seule prise en compte du talent des individus ne suffit pas, tandis que le pilotage par l’aval, c’est à dire par les débouchés posent des problèmes évidents de motivation et de compétences.

Il convient donc de trouver une conception de l’orientation comme "aller-retour permanent entre le sujet et son environnement". Le sujet se découvre en découvrant des environnements nouveaux, des métiers, des pratiques, il découvre des perspectives et enrichit ses représentations...

Ce n’est pas la connaissance qui précède la proposition , c’est la proposition qui précède la connaissance. il n’y a pas d’orientation sans exploration, sans découverte, dans le domaine scolaire mais aussi associatif mais aussi personnel

Il n’y a pas de connaissance sans propositions, mais il n’y a pas non plus d’orientation sans découverte, sans exploration. Et celle-ci se passe tout autant dans le domaine scolaire que dans le domaine associatif ou le domaine personnel...

REGARDER LA VIDEO DE LA TVNET CITOYENNE


"Les adultes se retractent trop dans le passage... par tvnetcitoyenne


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1243950

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Citoyenneté - Solidiarité  Suivre la vie du site Jeunesse   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License