MediasCitoyens
Initiatives citoyennes

Caracoles de Suc : un collectif agricole autogestionnaire au coeur de l’Ardèche

Une autre idée de l’agriculture...

 

 

En Ardèche, non loin de Saint Fortunat, dans la vallée de l’Eyrieux. un petit chemin empierré mène vers un petit hameau isolé, celui du collectif Caracoles de Suc... Au milieu de terrains en pente baignés par le climat déjà méditerranéen, « c’est un espace vraiment paumé dans le paysage » comme l’explique Benjamin, le jardinier de Caracoles de Suc.

 Ce collectif agricole d’une petite dizaine de personnes fait le pari de réhabiliter un hameau en ruine et de relancer une activité agricole dans un endroit rude que les agriculteurs avaient depuis longtemps abandonné.

 Dans un milieu si difficile à cultiver, seul un groupe, un collectif pouvait réussir à reconquérir ces zones agricoles désertées. L’idée pour Benjamin, Bernard, Valérie et les autres est de lier un choix politique et personnel de vie collectiviste avec les nécessités de pratiquer une agriculture respectueuse de l’environnement liant écologie, économies et utilisation des ressources locales.

 L’objectif est d’arriver à une certaine forme d’autonomie. Le collectif produit et vend des légumes, du pain, du miel, des châtaignes... Pour la vente, il s’intègre dans des AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) ; pour la production, les membres de Caracoles préfèrent maîtriser tous les paramètres afin de rester fidèles à l’esprit politique et écologique qui les motivent. Ainsi ont-ils replanté des variétés de céréales anciennes pour faire le pain, « pour participer à la sauvegarde de ces semences », précise Valérie qui souhaiterait aussi acquérir un moulin.

 Mais le problème de ce type de collectif reste le manque d’argent, car pour que cette autonomie soit possible, il est nécessaire d’investir. Notamment au niveau de l’énergie. Le bois en fournit une bonne part et est aisé à trouver dans cette région. Mais pour le reste, si le collectif souhaite produire de l’électricité éolienne, ce type de dispositif nécessite des investissements que ces quelques agriculteurs ne peuvent encore se permettre. Et inutile de parler à Bernard de « ces conneries de biocarburants , de nécrocarburants planétaires » !

 Car ce qui lie les individus du collectif est réellement l’engagement politique et la volonté de le mettre concrètement en pratique au quotidien. Un engagement profondément écologiste et anticapitaliste. « Caracoles est un collectif agricole autogestionnaire, résistant au capitalisme agricole et au capitalisme en général », explique encore Bernard. Cet engagement consiste aussi à remettre les principes collectivistes au centre des activités sociales. A Caracoles de Suc, l’habitat comme les moyens de production sont des propriétés collectives.

Note : Les 4, 5 et 6 juillet prochains, le collectif Caracoles de Suc accueillera une rencontre pour l’habitat écologique et social organisée à l’initiative de la CEN.

Reportage vidéo réalisé par ViVé


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1243950

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Citoyenneté - Solidiarité  Suivre la vie du site Participation citoyenne  Suivre la vie du site Initiatives citoyennes en Rhône-Alpes   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License