MediasCitoyens

Au Paraguay, l’AMARC prend position pour Fernando Lugo

Le président paraguayen Fernando Lugo a été destitué vendredi 22 juin 2012 lors d’un vote du Sénat qui s’apparente à un véritable coup d’Etat constitutionnel. L’AMARC (association mondiale des radiodiffuseurs communautaires) prend position pour le président Lugo et pour le respect des principes démocratiques au Paraguay.

Communiqué (amarc.org)

L’AMARC se solidarise avec le peuple paraguayen et son gouvernement

Santiago de Chile, 22 juin 2012. L’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) est vivement préoccupée par le procès politique enclenché contre le président constitutionnel de la République du Paraguay, Fernando Lugo. Avec cette mesure hâtive, d’une constitutionnalité douteuse et frôlant le putsch, ce processus va de l’avant dans un temps record et pourrait mettre fin au mandat de celui qui a pourtant été élu par le peuple paraguayen afin de diriger la république.

Remarquons que cette mesure a été décidée alors qu’il ne reste que 9 mois avant la tenue des prochaines élections présidentielles qui définiront un nouveau mandataire dans les urnes.

L’AMARC se joint au concert de protestations envers ce procès politique déjà exprimées par les organisations internationales telles l’Organisation des États américains (OEA), le Parlement latino-américain (Parlatino), l’Alliance bolivarienne pour les Peuples de notre Amérique et l’UNASUR, dont les têtes dirigeantes se sont déplacées à Asunción afin d’évaluer sur le terrain le cours des événements. Cette organisation possède une clause démocratique qui devrait être appliquée dans le cas où la situation irait jusqu’à la destitution du Président légitime du Paraguay.

Le réseau de l’AMARC demeurera sur un pied d’alerte vis-à-vis la situation et nous faisons un appel au peuple paraguayen et à ses représentants afin que la résolution des conflits se déroulent pacifiquement et rejettent toute tentative visant à affaiblir la démocratie. Nous appelons du même souffle à la solidarité avec le processus constitutionnel du Paraguay et à surveiller que le Président actuel termine son mandat tel qu’établit par la Constitution du pays.

Nous saluons spécialement nos radios communautaires membres au Paraguay et demandons au réseau de l’AMARC de demeurer attentif et de diffuser l’information lors de ce jour critique pour le Paraguay.

María Pía Matta, Présidente de l’AMARC

Carlos Aparicio, Vice-président d’AMARC ALC


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1240815

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le monde d’ici et d’ailleurs  Suivre la vie du site Amérique Latine   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License